logo vall de ribes
Vall de Ribes

La Vallée de Ribes est un endroit superbe pour jouir de l’haute montagne aux Pyrénées de Girone. Avec des sommets emblématiques et spectaculaires comme le Puigmal et le Taga. Avec la rivière du Freser comme acteur principal et qui nous permettra nous rafraîchir dans beaucoup de parcours. Circuits de montagne tracés professionnellement et cherchant les plus beaux parcours de la zone avec de différentes distances et dénivelés dont nous sommes certain que vous réussirez à trouver celui qui s’adapte le mieux à toi ou ta famille.

autres soft

TRAIL LONGUE DISTANCE

Volta al Segadell

Distancie totale: 38 Km

Dénivellé en montée: 2600 m

Point de départ: Ribes de Freser

Point d’arrivée: Ribes de Freser

Altitude minimale: 920 (Ribes de Freser)

Altitude maximale: 2564 (Balandrau)

btn-telecharger

Lire Description

Parcours très exigeant où la montée se fait quasiment pendant les 12 premiers kilòmetres, jusqu’au sommet du Balandrau. A partir de là nous irons toujours sur les carènes et surpassant les cols, jusqu’à couronner 4 sommets au-delà de 2000m.

Le circuit a comme point plus élevé le Balandrau, un sommet classique de la montagne catalane qui fait les fonctions de tour de guet sur la vallée de de Coma de Vaca et les sommets des Pyrénées Orientales.

Nous initions le parcours face à l’Office de Tourisme de Vall de Ribes, et nous traversons le village en cherchant les ruines du Château de Saint Pierre. Nous monterons par des escaliers à côté des ruines et nous traversons l’urbanisation jusqu’à trouver une grillade, que nous traverserons. Rappel de la fermer juste après. D’ici part le sentier, qui nous dépose à Can Nadal en progressive ascension, là nous tournerons à gauche pour réaliser un court tronçon sur le ciment. Effectués les 100m, au Col de Can Nadal nous apercevrons un sentier que démarre à notre droite. Nous le prendrons et nous amènera sur la piste de Ribes à Tregurà. Il faut juste la traverser et face à nous le sentier continue à monter, désormais plus pentu, jusqu’à un panneau indicant plusieurs directions. Nous tournerons immédiatement à gauche pour initier un tronçon de forte descente entre arbres. A la fin nous parviendrons à rejoindre une piste forestière qui passe par le Torrent de Serrabona, puis poursuit là par un chemin bien conservé jusqu’au hameau  de El Serrat, que nous traverserons tout en passant par l’Ermitage de la Mare de Déu del Remei, pour continuer jusqu’à l’antenne. Ici on abandonne le chemin et nous montons à droite par pâturage, jusqu’à rejoindre une nouvelle piste un peu plus en haut, que nous poursuivrons et qui juste après devient un sentier, qui augmente sa pente à fur et à mesure que nous gagnons de l’altitude, nous dépose au chemins des Collets, à 1600m d’altitude.

Nous traversons la piste et nous continuons à monter, d’abord par pré et chemin large, et après par sentier en plein milieu de la forêt, jusqu’aux Plans de l’Atalaiador, où nous atteindrons pour la première fois la cote 2000m. Sans perte, et en suivant la carène par des prés, nous passerons tout près du sommet de l’Atalaiador, une cote simple à franchir mais une véritable belvédère sur la Vallée de Ribes. Toujours par pré, nous continuons à monter ayant en tête notre prochain objectif , Roques Blanques, et où débute un tronçon plus plat offrant la première vue du sommet du Balandrau. Il ne reste que la pyramide finale pour atteindre le niveau de 2564m.

Après avoir admirer les merveilleuses vues offertes par ce sommet, nous revenons en arrière jusqu’au début de la dernière montée pour commencer à descendre par la carène de la Serra de la Canya jusqu’au col des Treguradesos. Cette carène reste ample et couverte de prés, sans trop de difficulté technique, au-delà de petits tobogans. Finalement nous atteindrons notre deuxième sommet, le Cerverís de 2208m, deuxième altitude de la journée.

Nous continuerons par la carène sud du sommet pour arriver au Col de Meianell, où nous effectuerons un court tronçon de piste avant de poursuivre sur les alpages qui dominent tout l’endroit pour arriver au Pic de Mont-Roig i al Pèl-de-ca, deux cotes d’environ 1900m qui vont punir nos jambes. Une fois au deuxième niveau, nous traversons la grillade pour démarrer une descente en paralèlle à une autre grillade, en évitant les arbres et arbustes, cette fois-ci sans un chemin évident. Finalement on arrive sur un chemin plus ample qui nous dirige avec aisance au col Verda.

Ce col était le passage traditionnel d’échanges commerciaux entre les vallées de Camprodon et de Ribes. Nous le traversons et nous retrouverons les sources de la rivière du Riu Segadell, que dépose ses eaux au Freser à Ribes. Bon point pour recharger de l’eau car nous n’en trouverons plus tout au long du reste du trajet. Nous continuerons par pré, toujours en montée, jusqu’au Col de Pal, où il faudra marcher sur la carène, cette fois toute la chaine de Serra Cavallera.

Cette carène est verte et ample, sans soucis, avec une montée constante, jusqu’au Puigestela, de 2013m et donc troisième sommet supérieur à 2000m de la journée. Nous abandonnons le sommet et nous enfilons la carène, cette fois avec des tronçons plus techniques, mais qui ne sont pas excessivement dangereux. En pleine descente nous passons par la Portella d’Ogassa, qui comme le Col Verda, pendant beaucoup de siècles fut utilisé à mode de route entre les deux versants de la montagne. En levant les yeux nous apercevons le dernier objectif de la journée, le Taga, facile à atteindre sauf que la fatigue ajoutera certaines difficultés.

Nous passons juste à côté de la croix, une belvédère spectaculaire sur une grosse partie de la Catalogne, et suite à prendre quelques photos et de se rétablir des efforts auparavant, nous démarrons la dernière descente. Le début est doux mais la pente devient à fur et à mesure plus raide, exigeant par conséquent du fort travail musculaire. En tout moment nous visualisons le village de Ribes de Freser au fond de la vallée, encore loin, mais qui approche à grands pas. Nous abandonnons les prés et nous pénétrons en forêt, à travers un chemin bien conservé, jusqu’aux Plans de Conivella, où la descente nous offre une petite trêve. Une fois la grillade est finie, nous tournons à droite pour suivre un bout de piste pendant 200 mètres, puis un sentier très bien camouflé à gauche de la piste et qui dépose au col des 7 Fortins, un carrefour de pistes où nous traverserons deux grillades pour rentrer à nouveau en forêt i enfiler le dernier tronçon de dure descente.

En esquivant des arbres et racines nous arrivons aux nouveaux réservoirs, où un tronçon plat nous permet de respirer, pour après tourner à droite et descendre par sentier jusqu’à la Fontaine de la Caterineta, où nous rentrerons en village à nouveau et nous rejoindrons le centre sportif et le boulevard Àngel Guimerà pour revenir calmement  au point de départ, face à l’Office de Tourisme.

Eau: A Ribes de Freser nous trouvons tous les services nécessaires. Fontaine en traversant le hameau de El Serrat. Au Col Verda il y a la source de la rivière du Riu Segadell i une auge, idéal pour se rafraîchir. Fortement conseillé porter des capsules pour rendre l’eau potable.

Dos cims

Distancie totale: 27 Km

Dénivellé en montée: 2100 m

Point de départ: Ribes de Freser

Point d’arrivée: Ribes de Freser

Altitude minimale: 920 (Ribes de Freser)

Altitude maximale: 2040 (Taga)

btn-telecharger

Lire Description

Circuit idéal à mode d’entrainement long cumulant un grand dénivelé. Nous trouverons des zones techniques, d’autres très pentues, quelques tronçons permettant de courir et nous atteindrons deux sommets emblématiques comme le Taga et le Saint Amand.

En hiver, attention au verglas ou à la neige et consultez toujours la météo. Il faut toujours amener une veste, même en été.

Nous démarrons face à l’Office de Tourisme de Ribes de Freser, où nous rencontrons un grand parking. Nous traverserons le village par le boulevard  Àngel Guimerà et à la hauteur du complexe sportif nous tournerons à gauche au boulevard de la Caterineta. A la hauteur de la Fontaine de la Caterineta nous rejoindrons un étroit sentier qui dès le début commence en forte montée et nous permet de gagner de l’altitude très vite. Sans repos possible nous arrivons au Col dels Fortins, un carrefour de pistes où il faudra traverser deux grillades. Après la deuxième nous abandonnerons la piste et à gauche nous continuerons à monter à travers un pré.

Toujours à travers un sentier bien conservé, nous ne toucherons la piste que pendant les courts tronçons à mode de liaison. En constante montée nous arrivons au prés de Conivella, où par moments nous sortirons de la forêt, ce qui permettra d’admirer des vues splendides du Taga d’un côté à l’autre  de la chaîne de la Serra de Montgrony et derrière nous les géants pyrénéens.

Achevé le tronçon de pré nous rentrons à nouveau dans la forêt, sur un morceau facile à courir avec quelques courtes montées, qui nous amènera jusqu’au point plus élevé du circuit, juste aux versants du Taga. Là nous dévalerons en zig-zag jusqu’au Col de la Pera, où nous visualiserons l’antenne dominant l’endroit. Nous passons juste à côté des installations et, d’abord par pré puis par sentier, nous descendrons au village de Bruguera, un quartier faisant partie de la commune de Ribes de Freser qui a été parfaitement préservé et qui évoque la vie rurale de jadis.

Nous traversons le village par le centre, par un tronçon en ciment, jusqu’au quartier du Serrat Roig. Juste après la dernière ferme une pente plein de cailloux démarre jusqu’au Col de la Portella. Là, nous pouvons profiter pour nous détendre et reprendre les énergies pour le reste du parcours. On avance par un chemin très commode, d’abord large puis à fur et à mesure plus étroit jusqu’à devenir un sentier en plein milieu de l’hêtraie, jusqu’à arriver à Saltor à travers le col du même nom, en ayant cumulé quelques secteurs très pentus.

Nous abandonnons l’ermitage et la ferme de Saltor toujours à notre droite en suivant les traces de pneus des 4×4. A un certain moment, côté gauche nous rencontrons une piste qui vite devient sentier, signalé comme GR, qui nous amène avec aisance au petit Col du Vent, sous la falaises de Saint Amand. Nous traversons le col et nous suivons le GR jusqu’à presque Santa Maria de Vidabona. Nous tournons brusquement à gauche en se collant à la falaise au milieu de l’hêtraie, nous arrivons aux ruines de Cal Pegot et après au Col de la Tuta.

A partir d’ici, nous initions à nouveau une autre considérable montée entre arbres en franchissant plusieurs balcons offrant des vues privilégiées du sud du Ripollès et de la Serra Cavallera. Le chemin monte sans arrêt jusqu’au sommet de Saint Amand, à 1851m. La croix du sommet bien mérite une pause pour apprécier une vue sur la moitié de la Catalogne et ses chaînes; Montseny, Milany, Montserrat, Sant Llorenç, jusqu’au Pedraforca.

Nous redémarrons par un pré à côté du sommet, en direction au Col de Jou, en surpassant des tronçons techniques de sentier et passant par le Plan de la Pena. Nous atteignons le col à travers un pré, en forte descente, et nous croisons une piste en ciment pour initier la montée vertigineuse jusqu’à la croix du Taga, visible tout au long de l’ascension. C’est sans doute le segment plus dur du parcours, avec de inclinations de 40% et où il faudra même se servir des mains pour avancer.

Le sommet permet de contempler un spectacle formidable; toutes les Pyrénées Orientales face à nos yeux, avec le Puigmal comme grand dominateur.

Suite à cette pause si méritée, il ne reste que partir directement en aval vers Ribes de Freser. Le premier tronçon s’effectue sur des prés, en pente raide jusqu’au Plans de Conivella, endroit déjà visité il y a quelques heures. Une fois sur les prés nous défaisons tout le chemin initial, en descente, jusqu’au boulevard de la Caterineta puis nous traversons à nouveau le village jusqu’à l’Office de tourisme.

Eau: A Ribes de Freser nous trouvons tous les services. A Bruguera nous trouvons plusieurs fontaines. Au Col de Jou, en nous déviant de la route et sous le Refuge Saint Jordi, il y a aussi une fontaine.

Puigmal

Distancie totale: 27 Km

Dénivellé en montée: 1850 m

Point de départ: Queralbs

Point d’arrivée: Queralbs

Altitude minimale: 1150 (Queralbs)

Altitude maximale: 2910 (Puigmal)

btn-telecharger

Lire Description

Parcours très exigeant où presque toute la totalité du dénivelé est franchie pendant les 12 premiers kilometres. A éviter en hiver car la plupart du circuit se trouvera enneigé. En été, nous trouverons pas mal de sources d’eau.

Le point le plus élevé du circuit est le Puigmal, un sommet mythique de la randonnée catalane qui exerce comme tour de guet 360º sur le Ripollès et la Cerdagne. En plus, nous pourrons visiter un endroit emblématique comme le Sanctuaire de la Mare de Déu de Núria.

Nous démarrons l’itinéraire à la Place del Raig, au centre de Queralbs, en montant les escaliers situés à côté de la fontaine et suivant les indications des panneaux du Camí Vell de Núria. La montée s’initie aux rues du village, et du coup il devient un sentier entre arbres, qui nous rend sur la piste de Fontalba. En la traversant, nous poursuivons sur le ciment et nous retrouvons à nouveau le sentier.

Sans trop de trêves, le sentier nous permettra de gagner de l’altitude de façon progressive. En premier, nous rencontrons une bifurcation du sentier avec deux chemins qui amènent au même endroit. Nous prendrons celui de droite. Plus tard nous traversons la rivière du Riu de Núria par le Pont del Cremal, et nous poursuivrons la montée en passant près des Roches de Totlomon et d’un saut d’eau connu comme Cua de Cavall (queu du cheval) et ensuite en planant jusqu’à traverser de nouveau la même rivière mais cette fois par une passerelle en bois, juste dessous des voix du crémaillère.

Depuis là, la montée devient très pentue jusqu’au Col de la Creu d’en Riba, où nous aurons une vue panoramique de luxe sur le sanctuaire et le lac de Núria, construit artificiellement pour contrôler les eaux de la rivière.

Nous passons devant le sanctuaire et nous parcourons la piste de ski verte de débutants, jusqu’à sa fin, où nous repérerons une passerelle en cimentqui aide à traverser le torrent, pour continuer à monter à droite jusqu’à rencontrer un panneau indicatif. Face à nous, nous avons la Coma de l’Embut, par où transite un chemin bien conservé qui faudra prendre, en surpassant des terrasses, jusqu’à traverser le torrent du même nom. Et, sur les prés suivants, nous visualisons enfin le Puigmal.

Avec le sommet comme tour de guet privilégié, nous continuons à monter jusqu’à un poste de mesure de profondeur de neige à droite, et puis par le sentier très pentu de gauhe. Ce dernier tronçon est extrêmement incliné et permet de gagner les derniers 350m+ jusqu’au 2910m du géant des Pyrénnées Orientales.

Nous conseillons de se reposer, manger et prendre les habituelles photos avant la descente par le versant français, toujours par un sentier alpin. Comme pour la montée, le début reste raide, en zig-zag sur les cailloux, jusqu’à atteindre les Clotes del Puigmal, un esplanade verte qui invite à s’allonger par terre. Là finalise la partie plus raide de la descente, et nous commençons à passer sur les carènes par sentier d’abord et par chemin après, jusqu’au Tossal du Pas dels Lladres, facile à identifier par le téléski d’une ancienne station de ski alpin, que nous atteindrons après une descente courte et pentue. Derrière du Tossal, nous prendrons le Col de Queralbs, frontière entre les deux états.

Sur le col nous tournons à gauche, par un pré, jusqu’à atteindre bientôt le sentier qui passe par la carène de la Vaquerissa, en descente constante et toujours à côté des grillades, nous amène sur un pré. Nous quittons le sentier et à gauche nous marcherons en parallèle au fil de la grillade. Sans le perdre de vue, nous atteindrons le Plan dels Ventolanesos, un pré qui possède un pas pour traverser la grillade. Là nous verrons les traces du GR, qui vont nous conduire sur une passerelle au Torrent de la Font de l’Home Mort. Bon moment pour prendre de l’eau fraîche avant d’initier le dernier secteur du circuit.

Une fois traversée la passerelle sur le torrent, nous tournons à droite et nous suivrons le GR qui nous rend sur un sentier étroit en descente. Ce sentier traverse quelques petits torrents et des prés avant de passer à côté de la Fontaine dels Plaus et la ferme. Nous contournons la ferme côté gauche et nous suivrons le GR en tout moment, alternant piste et sentier, jusqu’au Torrent dels Plaus, où nous sortirons sur la piste en direction de nouveau à Queralbs. L’église devient visible au bout d’un kilomètre et quelques mètres plus tard nous rejoignons le point de départ.

Aigua: à Queralbs il y a de l’eau et un bar. Fontaine de Saint Gil a Núria. Fontaine au Torrent de  l’Home Mort. Fontaine dels Plaus. L’itinéraire passe très souvent en parallèle aux rivières de Riu de Núria ou des torrents.